top of page

Aie mon cerveau a pris le contrôle...

Et ça recommence... Je m'étais pourtant jurée ! Je ne pensais pas retomber aussi bas ! Si je me permets de te partager ceci aujourd'hui, avec autant de vulnérabilité et de sincérité, c'est que je pense que cela peut te faire rappeler des situations de ton quotidien ou te permettre d'aider une amie. Le constat est difficile mais bien réel:

  • 10kg de plus en 2 mois

  • 8 ongles sur 10 rongés

  • la routine bien-être qui est devenue presque inexistante

  • une bronchite carabinée, couplée à une sinusite et un mal de tête terrible pendant plusieurs jours

Mon corps ce héros ?


Non, pas possible ... c'est vraiment la loose ! Pffff ça recommence ! Je me suis faite hacker par mon cerveau ! Enfin mon cerveau, pas exactement, mais une partie de mon cerveau ! Tu vas comprendre facilement car je vais me limiter aujourd'hui à seulement 2 parties de mon cerveau. PS spoiler: tu as exactement les mêmes ;-) Mon cortex préfrontal est le dernier né: il est très évolué et me permet de comprendre, d'analyser des situations, de créer des concepts toujours plus élaborés : grâce à lui j’ai obtenu des diplômes, des emplois et des compétences notamment celles qui me permettent aujourd’hui de t’envoyer cet e-mail ! C’est principalement celui à qui l’on pense lorsque que l’on est à l’école. Mais tu le sais, je me suis penchée sur la question depuis plusieurs années déjà, devant l’échec inexpliqué d’enfants pourtant doué par ailleurs... Le voilà:

En apprendre plus sur ce qui se passe en nous, c'est passionnant ! C'est comme ça que j'ai appris que nous n'avons pas 1 mais plusieurs cerveaux ! Leurs rôles sont différents et surtout, leur rapidité d'action aussi ! Mon cortex est un champion. Avec ses capacités, il sait bien ce qui est important pour avoir une bonne santé ! Il a bien mémorisé les conseils donnés par les nutritionnistes que j'ai déjà rencontrés, les livres et les vidéos que j'ai déjà dévorés ;-) sur le sujet ! Sauf qu'il s'est fait couper la priorité ! Car la priorité absolue c'est bien la vitesse ! La vitesse de réaction ! Et là le champion c'est le striatum. Voilà où il se trouve celui-là, bien caché au centre de la boite crânienne:

Le striatum, longuement étudié ces dernières années par le neuroscientifique Sébastien BOHLER, est dans des objectifs différents du cortex. Lui, il ne veut pas que je sois en bonne santé dans 10 ans ou même 1 an, il veut "juste" que je survive 10 secondes de plus. Oui c'est bien de la survie dont il est question. Mais la survie c'est très efficace ! C'est d'ailleurs pour cela qu'il est resté dans l'évolution ! Et la survie c'est dans l'immédiateté ! C'est pour ça qu'il prend le contrôle quand il pressent du danger, faut pas déconner quand même !


Le striatum va favoriser des comportements qui vont donc dans le sens d'une survie. Pour moi, ça s'est concrétisé de 2 façons: manger plus et faire moins d'activités jugées par lui inutiles à court terme: gardons des forces pour des choses plus importantes ! Pour que je fasse les bons choix pour lui, il secrète des shoots de dopamine qui me motivent à continuer ainsi, dans son sens... qui n'est clairement pas la meilleure voie au long court pour moi. (Enfin, si seulement j'ai envie de vivre longtemps et pouvoir réaliser mes objectifs...)

Explorer, tester, analyser

De formation scientifique, je continue aussi naturellement à utiliser les différentes étapes d'une démarche d'investigation, ce qui fonctionne dans beaucoup de domaines:

  • Explorer le domaine ou une piste face à une difficulté ou une incompréhension

  • Tester des hypothèses pour résoudre le mystère

  • Analyser les résultats et corriger si besoin


Dans cette démarche, on fait principalement des mesures et des relevés d'indicateurs. Mais pas forcement besoin de gros appareils sophistiqués.

Moi au quotidien, j'aime bien prendre en compte mes propres indicateurs, définis par mes expériences passées:

  • mon niveau global d'énergie

  • mes émotions

  • mon poids

  • l'état de mes ongles (pas ma manucure)

  • des éventuelles douleurs corporelles


Loin de moi l'idée de me peser tous les jours, je reste cependant attentive aux fluctuations. Et si je n'ai pas envie de monter sur la balance, c'est une indication en soi !


L'étape d'analyse est souvent incomplète chez les familles que je rencontre car les indicateurs ne sont pas clairement identifiés. Alors je te pose la question: as-tu identifié chez toi tes propres indicateurs qui se modifient quand ça va moins bien ? Souvent on les repère plus facilement chez les autres ;-) Demande donc à ton entourage son avis ! En toute bienveillance évidemment !

Reprendre le contrôle: 1 exercice fondamental

Reprendre le contrôle à 2 niveaux:

  • l'observation de mes indicateurs

  • la mise en faillite du striatum

Pas facile, à première vue, de concurrencer ses shoots de dopamine ! Mais la bonne nouvelle, c'est que le cortex aussi en distribue, c'est juste moins rapide ! Pour la mise en faillite, j'ai bien étudié le sujet et la meilleure façon d'agir c'est de faire croire au striatum que tout va bien, qu'on n'est pas en danger, bref, de diminuer son stress. Je vais ainsi te partager LE truc à appliquer le plus simple donc celui que tu as le plus de chance de faire ! (Rappelle-toi la loi du moindre effort de M. Striatum !) C'est d'ailleurs le premier que j'ai repris ! Mais avant ça, juste une dernière chose sur le striatum: son meilleur copain: le monde actuel ! Avec la profusion de magasins d'alimentation et le confort moderne disponible, pas de doute que je les ai eu mes shoots de dopamine ! Trop cooool !! Je ressens de la faim, je ne peux pas attendre, il me faut retrouver cette sensation si particulière avec la dopamine, vite ! J'ouvre un placard, je trouve. Sinon je fonce voir la voisine. Si je ne trouve vraiment rien de motivant: sucré, salé, gras (on est loin de la survie tu as remarqué le biais énorme...) je vais au commerce le plus proche. Pas à pied hein ! Non ! Il faut aller vite et en économisant au max toute cette belle vitalité qui m'habite ! Là, enfin, je peux assouvir cet instinct primaire bien conservé dans toute notre magnifique évolution. Enfin bien conservé... pas dit qu'on reste ainsi encore des milliers d'années ! Ce besoin irraisonné d'en vouloir toujours plus trouvera bien une limite naturelle !


Car c'est ici la solution: dans la limite ! Mon cortex a bien analysé la situation (oui il a repris le contrôle un instant): Pour court-circuiter le striatum, il faut être plus malin et anticiper les situations où il réagit plus vite ! Pas sûr d'y arriver à chaque fois, mais comme dans mon expérience, l'important c'est de ne plus être dupe. Et hors de questions de se culpabiliser de n'avoir pas réussi cette fois ! Stop ! Faute d'avoir des limites internes, je m'en suis fixées en conscience pour atteindre mes objectifs. Très progressivement pour ne pas le brusquer !! En connaissant le fonctionnement du striatum, c'est tout à fait possible. Avec les fêtes qui approchent et les préparatifs qui augmentent peut-être toujours plus ton niveau de stress, je voulais te partager la première des routines anti-stress que j'ai remise en place pour me sentir détendue: la respiration ! Cet exercice de cohérence cardiaque, comme son nom l'indique, permet de calmer ton cœur qui s'emballe sous stress.

  • Tu connais déjà cet exercice ? Chouette, alors est-ce que tu le fais tous les jours ? 5 minutes rappelles-toi ? Peut-être que tu l'as laissé de côté comme moi et que tu te dis que ça te ferais effectivement du bien de t'y remettre maintenant !


  • Tu n'en as jamais entendu parlé ? C'est une respiration contrôlée pendant 5 minutes. A l'aide d'une application ou d'une vidéo ou simplement d'un chronomètre, tu suis le rythme d'une inspiration sur 5 secondes puis une expiration sur 5 secondes également. 5 minutes, 5 secondes d'inspire, 5 secondes d'expire.

Voici une application gratuite pour suivre tes séances sur ton téléphone, c'est RespiRelax

ou cette vidéo de Cohérence Info:

Cette méthode prouvée scientifiquement est très efficace et demande vraiment un minimum d'effort. Et c'est bien en sous-estimant une période de stress que tout fait basculé pour moi ! Je te conseille de te limiter à une fois par jour:

  • le matin pour affronter une journée difficile

  • le midi ou au goûter pour limiter les excès alimentaires

  • le soir pour se détendre et mieux dormir

Mais tu peux conjuguer les effets en faisant l'exercice 3 fois par jour dans des périodes particulièrement stressantes. Petit bonus, l'exercice est encore plus bénéfique dans la nature ! 5 minutes seulement !

En conclusion, pour accomplir au mieux ma mission : accompagner les enfants et les familles à mieux connaître son corps et les opportunités de bien-être, il est primordial que je sois d'abord attentive au mien ! Applique les conseils de cet article et dit moi par mail ce que tu en penses et si ça t'as aidé ! Je réponds à tous les mails et j'en profite d'ailleurs pour remercier les chaleureux retours que j'ai eu récemment !

Si tu rencontres des difficultés à repérer les indicateurs corporels et/ou à te tenir à une routine bien-être, je suis disponible pour un entretien téléphonique gratuit et sans engagement pour en parler ensemble et voir si je peux t'aider.

Les suivis ont lieu à Bessy sur Cure (89), Seurre (21) et partout en visio !

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page